Membres

Retour aux membres

Riopelle, Richard

Localisation Brain Injury Canada Ville Ottawa Contact richard.riopelle@mcgill.ca

Riopelle, Richard

Dr Riopelle a été directeur du Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill (2000-2010). Il a occupé des postes de direction dans des organismes professionnels au sein des neurosciences; Société canadienne de neurologie (président), Congrès canadien des sciences neurologiques (président) et Association canadienne de neuroscience (conseiller). Il entretient des relations durables avec des organismes de santé bénévoles au service de clients atteints de troubles mentaux et neurologiques; Société Alzheimer du Canada, Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique, NeuroScience Canada (NSC), Fondation des maladies du cœur (FMC) du Canada (et de l’Ontario), Réseau canadien de l’AVC (CSN), Fondation ontarienne de neurotraumatologie (ONF). En tant que représentant de l’Université au conseil d’administration du Réseau canadien de l’AVC, il a pris part à une motion demandant au réseau d’élaborer une stratégie canadienne de prévention des accidents cérébrovasculaires.

Dr Riopelle est membre du conseil d’administration l’ONF, où il préside le comité de la recherche. Il est également directeur de la recherche et supervise le portefeuille de la recherche et de la mobilisation des connaissances de l’ONF. À ce titre, il est engagé dans des activités visant à trouver un terrain d’entente pour les troubles chroniques complexes dans le domaine neurologique, dans le but de former des alliances fonctionnelles avec des organisations bénévoles nationales susceptibles de contribuer à l’élaboration de politiques trans-gouvernementales pour ces troubles. La création en 2008 de l’Organismes de bienfaisance de santé neurologiques du Canada (NHCC) est un des résultats de ces activités.

Dr Riopelle a été ratifié en juin 2009 en tant que directeur de l’initiative de défense des intérêts de la Fédération canadienne des sciences neurologiques (FCSN), membre de la NHCC. Il est membre de la NHCC National, qui supervise tous les engagements avec le gouvernement fédéral. Dr Riopelle est co-candidat à l’un des treize projets financés par l’Étude nationale de la santé de la population pour les affections neurologiques (NPHSNC), issue d’un partenariat entre l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et les centres de santé communautaire. Il est prévu qu’une synergie d’activités dans les domaines de la constitution de réseaux (CNSF), enquêtes sur le fardeau des troubles neurologiques et de leurs incapacités (anciennement CNSF; actuellement partenariat entre l’ASPC et NHCC), et démonstrations d’innovations pratiques de la part de groupes de fournisseurs liés à la Fédération (anciennement le Queen’s University Care Delivery Network Regional Acute Stroke Protocol, actuellement le réseau de mobilisation du savoir sur les blessures à la moelle épinière) facilitera un retour accru sur le capital humain, social, économique et de santé des personnes atteintes de troubles chroniques complexes du point de vue de leur parcours de vie, comme le prévoit la Stratégie cerveaux du Canada.

Dr Riopelle a accumulé une expérience considérable dans le domaine des programmes de santé régionaux et des innovations des systèmes de santé axés sur les besoins et axés sur le client, en utilisant des stratégies d’intégration issues du monde universitaire, en partenariat avec la Fondation des maladies du coeur de l’Ontario (HSFO), qui a conduit à une stratégie coordonnée de lutte contre les accidents cérébrovasculaires (CSS). Il a été directeur du réseau de distribution des soins (CDN) de l’Université Queen’s (1997-2000), financé par une subvention de recherche et développement de 3 à 4 millions de dollars octroyée par le secteur privé. CDN a notamment conceptualisé, conçu et mis en œuvre le premier protocole régional sur les accidents vasculaires cérébraux (RASP) au Canada dans le sud-est de l’Ontario, en partenariat avec HSFO. En tant que directeur à McGill, il a été codirecteur du Réseau métropolitain de Montréal sur les accidents cérébrovasculaires (MSN); dans le cadre de ses activités, le MSN a joué un rôle consultatif dans le développement de la Stratégie québécoise des accidents cérébrovasculaires coordonnée par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Dr Riopelle est actif pour le programme des accidents cérébrovasculaires d’Agrément Canada.

Dr Riopelle apporte son intérêt académique et ses expériences en sciences dans l’amélioration, la mise en œuvre et l’innovation des pratiques de santé fondées sur des preuves dans les programmes et services. L’objectif général de cette orientation est de transformer les services de santé en changeant les contextes pour permettre l’innovation. Il est chercheur principal dans une communauté de pratique d’apprentissage, d’innovation et de recherche en recherche participative et en innovation par l’Institut Rick Hansen (RHI) / ONF / Alberta Paraplegic Foundation (APF) pour la mise en œuvre de pratiques exemplaires en matière de complications secondaires de lésions médullaires impliquant 6 sites de services de réadaptation (2 au Québec, 2 en Ontario, 2 en Alberta). Le projet de réseau de mobilisation du savoir sur les blessures à la moelle épinière (SCIKMN, www.scikmn.org) définit l’alignement des organisations de services sur un partenariat RHI – Agrément Canada et a conduit au lancement du projet de recherche ONF sur l’Amélioration / Mise en œuvre / Innovation, Développement , et Unité des opérations (ISRD & OU) (2013). Le rôle du Dr Riopelle en tant que collaborateur du programme de distinction des accidents vasculaires cérébraux (national et international) d’Agrément Canada fournit également des enseignements uniques qui s’appliquent à ses activités de recherche, en particulier en ce qui concerne les orientations de SCI KMN avec le financement provincial / territorial canadien en santé, du fournisseur au patient.

Dr Riopelle a été élu membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé (ACSS) en 2007 et siège actuellement à son comité des membres.

Dr Riopelle limite ses activités professionnelles cliniques aux services ambulatoires.