Membres

Retour aux membres

Gauvin-Lepage, Jérôme

Localisation Université de Montréal Ville Montreal Contact jerome.gauvin-lepage@umontreal.ca
514 343-6111, poste 26340

Gauvin-Lepage, Jérôme

Monsieur Jérôme Gauvin-Lepage amorce sa profession d’infirmier en salle d’urgence et en soins palliatifs (2001 à 2007), puis se spécialise comme conseiller clinicien en soins infirmiers et en réadaptation fonctionnelle intensive (2007-2013). Sa pratique clinique lui permet de transférer ses connaissances dans le cadre d’activités académiques à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal ainsi qu’à l’École des sciences infirmières de l’Université de Sherbrooke, notamment comme auxiliaire d’enseignement et chargé de cours.

En janvier 2014, il est nommé professeur adjoint suite à la complétion de ses études doctorales, avec mention exceptionnelle, à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal. Sa thèse s’intitule « Coconstruction des composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocérébral modéré ou sévère », thème de recherche déjà exploré par son mémoire de maîtrise en sciences infirmières obtenu en 2007 à cette même Faculté. Ses études supérieures sont appuyées par plus de 310 000 $ de bourses de formation et soulignées par plusieurs prix, dont le Prix de la meilleure affiche scientifique dans la catégorie « participation sociale » de l’UReCA (mai 2015), le Prix de la meilleure communication orale brève étudiante – ACFAS (mai 2013) et le Prix de la meilleure affiche scientifique – Colloque international sur la Résilience (avril 2011).

Pendant plusieurs années, il est affilié, à titre d’assistant de recherche, au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation de Montréal et, pendant quelques mois, à titre de coordonnateur de recherche à l’Hôpital de Montréal pour Enfants de l’Institut de recherche du Centre universitaire de Santé McGill. Ce dernier établissement a agit d’ailleurs comme lieu d’accueil pour la réalisation de ses études postdoctorales en sciences de la réadaptation sous la supervision de la docteure Isabelle Gagnon. Le but de cette étude était d’évaluer l’efficacité d’un programme de réadaptation pour les enfants et adolescents présentant une récupération atypique après un traumatisme craniocérébral léger ou une commotion cérébrale.

Monsieur Gauvin-Lepage est chercheur régulier au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, au sein duquel son laboratoire de recherche est situé au Centre de réadaptation Marie Enfant. Il est aussi chercheur associé au sein du Groupe interdisciplinaire de recherche sur la résilience et la réadaptation communautaire du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR) de Montréal. Sa programmation de recherche porte sur la participation et l’inclusion sociale d’enfants et d’adolescents ayant subi un neurotraumatisme, ainsi qu’aux interventions favorisant la résilience de leurs proches sous l’angle d’une perspective humaniste des soins.

En effet, puisqu’elles sont l’une des principales causes de handicap physique chez les enfants atteints, les lésions neurotraumatiques représentent un problème de santé majeur au Canada. D’un caractère inattendu, la grande majorité de ces atteintes est permanente et peuvent ainsi avoir d’importantes répercussions sur le devenir d’enfants qui en sont atteints. À court terme, sa programmation de recherche vise à valider, implanter et évaluer les effets de deux programmes d’accompagnement novateurs, incluant à la fois les jeunes atteints et les membres de leur famille, de même que les professionnels de la réadaptation et des représentants de ressources communautaires, sur la participation sociale et la qualité de vie d’enfants et d’adolescents en réadaptation physique. La possibilité d’exporter les résultats de ces recherches à d’autres clientèles ainsi qu’à d’autres milieux de soins est aussi envisagée, alors que les professionnels de la santé sont à la recherche de programmes d’intervention validés, mais peu complexes, tangibles, faciles à implanter et à utiliser dans leur milieu de pratique respectif.

À ce jour, il a publié une quinzaine de publications, dont dix comme premier auteur, et a produit près d’une soixantaine de communications scientifiques, professionnelles et académiques presque toutes comme premier auteur.